36 rue Jacques Duclos 93600 Aulnay-sous-Bois 01 48 66 10 41 Contactez-nous
historique

Historique

Aux sources du charisme de Victorine le Dieu

La Congrégation des Sœurs de Jésus Rédempteur fut fondée en France, par Victorine Le Dieu de la Ruaudière (1809- 1884). Elle reçut l’approbation ecclésiastique le 15 janvier 1863 et fut déclarée de droit pontifical le 8 février 1933. La Congrégation est implantée en France (communautés à Avranches et Aulnay-sous-Bois), en Italie, en Espagne, en Colombie, en Roumanie et au Nigéria.

Le 1er octobre 1874, Sœur Marie-Joseph Victorine Le Dieu (fondatrice de la congrégation des sœurs de Jésus Rédempteur) s’installe rue de Sevran. Dans un contexte de grande misère économique et sociale, elle souhaite aider les défavorisés et les enfants abandonnés. Cependant le lieu devient rapidement trop petit. Ayant peu de ressources, la sœur vend une partie du patrimoine familial et achète une ferme et son moulin situés sur le ruisseau du Sausset, au Marquis Dominique de Gourgues qui fut maire d’Aulnay-Sous-Bois de 1866 à 1893. « Voilà qui fera admirablement l’affaire du Protectorat Saint-Joseph ». Tel est le nom adopté par Sœur Marie-Joseph pour son œuvre. Le nombre d’enfants augmente rapidement. Ils sont d’abord scolarisés à l’école de village. Cette maison d’éducation deviendra après la seconde guerre mondiale une école primaire qui sera ouverte sur place. Le Protectorat ouvre alors ses portes à tous enfants du quartier (familles pauvres, immigrés, enfants en difficultés…). Mais la communauté est préoccupée, à 14 ans les adolescents doivent quitter l’établissement et se retrouvent, pour la plupart, dépourvus de tout, avec l’insécurité de l’avenir. La fondatrice souhaitait accompagner les jeunes jusqu’à leur majorité leur donnant la possibilité de recevoir aussi une formation professionnelle qui leur permette de s’insérer plus facilement dans la société. Dans les années 1960, le monde du travail recherche des personnes formées dans le domaine tertiaire et industriel, c’est donc en pensant à l’avenir de ces jeunes que la décision d’ouvrir une école technique est prise en 1967. Aujourd’hui, le lycée technologique s’est doté d’un collège ouvert depuis 2016.

 

 

 

 

L’ensemble scolaire regroupe une école maternelle et primaire d’environ 480 élèves, un collège de 192 élèves et un lycée professionnel et technologique doté d’un campus supérieur d’environ 200 élèves. Ces trois unités pédagogiques sont au cœur d’un parc de 4 hectares, cœur du domaine et poumon essentiel pour faire grandir les enfants.

« Réparer, Réconcilier, Restaurer », furent les grandes options sur lesquelles la fondatrice engagea toute son existence.

Cette spiritualité engage aujourd’hui tous les éducateurs dans une éducation intégrale des enfants et des jeunes qui leurs sont confiés.